Après un parcours universitaire, Simon Grangeat anime jusqu’en 2011 un collectif artistique pluridisciplinaire en tant que metteur en scène-auteur, avant de se consacrer uniquement à l’écriture.
Ses textes jouent des formes documentaires, tissant des liens mouvants entre la création fictionnelle et le récit de notre monde.
Il est régulièrement joué ou mis en lecture dans le réseau des écritures contemporaines (Bureau des lecteurs de la Comédie française, collectif À Mots Découverts, Théâtre du Rond-Point, C.D.N., scènes nationales ou conventionnées…).
En 2011, il reçoit l’aide à la création du ministère de la culture pour T.I.N.A., une brève histoire de la crise et en 2016 pour Du Piment dans les yeux – texte publié en 2017 aux éditions des Solitaires intempestifs.
Certains de ses textes sont traduits en catalan, en anglais, en espagnol, en hongrois ou en grec.
En 2016, sort son premier album jeunesse intitulé Les Méchants, aux éditions Sarbacane.
En 2018, il mène un compagnonnage avec Christian Duchange, compagnie L’Artifice pour l’écriture et la création de Comme si nous / L’assemblée des clairières, texte adressé au jeune public qui sera publié aux éditions des Solitaires intempestifs en janvier 2020.

Parallèlement à l’écriture, Simon Grangeat développe de nombreuses actions de formation autour de la lecture et de l’écriture du texte contemporain en direction des professionnels, des enseignants ou des adolescents.
Il est membre de l’association Postures, porteuse des prix Collidram (littérature dramatique au collège) et Inédit d’Afrique et d’Outremer (littérature dramatique au lycée).
Depuis septembre 2016, Simon Grangeat dirige le comité de lecture du Panta théâtre de Caen.