Cela fait maintenant des années que nous nous cherchons avec Emma Utgès, de la compagnie M.A.
Nous fabriquons un bout de laboratoire, testons un petit projet dans un coin de Lyon, de l’Ain ou de l’Indre.
Depuis des années, nous nous tournons autour, désirons travailler ensemble sans que rien n’aboutisse jamais.
Depuis des années nos envies ont pris mille angles – entre le chamboule-tout et la farce documentaire.
Une histoire mondiale du capitalisme
Un riche trois millions de pauvres
Krack
La marionnette, guignol, la farce, le burlesque, quelque chose de notre temps.
Et puis un jour, tout s’est aligné.
On s’est retrouvé autour d’une table, il y avait Philippe Séclé derrière le castelet avec Emma Utgès, il y avait Patrick Guillot à son accordéon et dans la salle, l’ami Nicolas Ramond aux manettes.
Il y avait Emmanuel Macron à la présidence de notre République et Gérard Collomb aux commandes des forces de l’ordre.
Et tout d’un coup, tout ce qui se cherchait depuis des années s’est amorcé et l’écriture a commencé, pour de bon.

Classes !, c’est l’envie de réagir à chaud, à tout ce qui nous arrive de là-haut.
Que nous parvient-il à nous, petites gens, de leur fameux ruissellement ?
Classes !, c’est la tentative de tenir des « marchroniques » aussi méchantes que possible.
Courtes.
Absurdes.
Vengeresses.
Taper sur tout ce qui bouge pour au moins se sentir en mouvement.
Il y a du désespoir dedans aussi.
Mais Classes !, c’est aussi regarder vers le bas.
Vers nous autres.
Vers ceux pour qui notre affection irait instinctivement.
Et regarder la petitesse aussi.
La mesquinerie.
La bêtise.
Ce qui fait que rien ne bouge, en fin de compte.
Classes !, c’est tenter d’être le plus méchant possible, avec le plus de monde possible, tout en écrivant sur la frontière du rire.

Le texte a été créé sous le titre Krak en novembre 2018 au théâtre Le Guignol de Lyon, par la compagnie M.A.