Le canard enchaîné pour T.I.N.A. !

Off course !

« Ils sont trois jeunes comédiens, un pupitre devant chacun d’eux, et c’est largement suffisant pour nous raconter, avec force détails, précisions rigolotes, didactisme enjoué, saynètes enquillées, la fameuse crise des subprimes de 2008.
Et c’est en partant du plus concret : le désir des sans-le-sou d’être eux aussi propriétaires de leur maison rencontrant le désir des banquiers, assureurs et tradeurs de s’attaquer aux poches des sans-le-sou – lesquelles sont presque vides, mais ils sont si nombreux !
Grâce à la compagnie Cassandre et à son metteur en scène (et comédien) Sébastien Valignat, on comprend enfin tout de ce scandale planétaire, même les incompréhensibles CDS (credit default swaps) !
Et on a l’occasion de ricaner en réécoutant le candidat Sarkozy proposer, en mars 2007, de faire de chaque Français un propriétaire, en appliquant les mêmes règles de crédit que les Américains : celles-là mêmes qui ont conduit à la catastrophe ! Un visionnaire… »
Jean-Luc Porquet

(La citation du nom de l’auteur n’aurait pas fait de mal, quand il s’agit de vanter les mérites d’un texte, mais bon… Entre plumitifs… Et puis c’est vrai qu’en France, on n’a plus d’auteur depuis tellement longtemps… Mais ne boudons pas notre plaisir et réjouissons-nous d’avoir encore des spectacles !)

TINA, Simon Grangeat, Le Canard Enchaîné